Critique « La décision »


Auteur : Isabelle Pandazopoulos

Edition: Galimard

Pages : 256

Synopsis: Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de math. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d’un enfant dont elle ne savait rien, qu’elle n’a pas attendu et encore moins désiré. A partir de ce jour commence pour Louise un cheminement difficile. Comment ce petit garçon de 3,3 Kg peut-il être son fils? Elle n’a pourtant jamais couché avec personne… Qui peut-être le père? Que s’est-il passé? Quelle place faire à cet enfant? Professionnels, famille, amis, tous vont aider Louise à passer de l’état de choc où elle se trouve plongée au retour à la vie.

« Je me rend compte à quel point il m’est difficile de parler, de penser, de revenir au moment précis où j’ai ouvert cette porte. Comme si je continuais malgré ce que j’ai vu à ne pas y croire vraiment. C’est la même sensation que laissent les cauchemars de la nuit au petit matin, un doute vite effacé sur la réalité de ce qui a été rêvé. »

Critique Couverture: Je dois l’admettre, le livre m’a vraiment attiré par sa couverture, qui est, il faut bien l’avouer, assez originale et à le don d’être intrigante non? Surtout que tout les petits symboles qui s’y trouvent sont une anecdote de l’histoire.

Critique, impression finale: Rare sont les livres ou la synopsis m’attire réellement, mais celui-ci m’a vraiment tapé dans l’œil. Autant la couverture que l’histoire, donc je me suis dis Why not? Et puis une page de lu, puis 5, puis 100, honnêtement, le temps défile à toute vitesse devant ces lignes. Le sujet est rare dans le monde des livres de jeunesse, et c’est ça qui m’a plus. Le bouquin est prenant, on veut savoir autant que Louise ce qui se passe, qui ment? qui dit la vérité? qui est fou?… et on plonge avec elle dans l’enfer face à ses parents, ses amis, ses prétendus amis… Une magnifique histoire. De plus, le fait que chaque chapitre soient coupé de façon à être omniscient avec telles ou telles personnes est un pur bonheur. J’ai tout de même un petit bémol, certains passage interne de Louise, sont assez dur à comprendre (bon faut dire que c’est elle qui parle, et elle est littéralement sous le choc, donc on pardonne) Je dois également admettre que les 10 dernières pages m’ont foutu un coup à l’estomac, j’avais des nœuds et les larmes aux yeux. Une perle.

9

Publicités

2 réflexions sur “Critique « La décision »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s