Critique, Saison 1 de Desperate Housewives


Sans titre 7

La série met en scène le quotidien mouvementé de quatre femmes : Susan Mayer, Lynette Scavo, Bree Van de Kamp et Gabrielle Solis. Elles vivent à Wisteria Lane. Mary Alice Young, une amie des héroïnes, se suicide au début de l’épisode pilote, et commente d’outre-tombe les aventures des quatre femmes.

CRITIQUE

La première saison de Desperate Housewives est dans l’ensemble assez intéressante. On apprend à connaître les femmes au foyers de Wisteria Lane ainsi que leur petite vie bien remplie.  A savoir qu’il y a encore une fois des plus et des moins dans la critique.

Les points Positifs ? Expliqué dans la phrase d’entrée, la première saison de Desperate Housewives à tout de culte. Les 4 protagonistes principales ont chacune un rôles importants et elles jouent magnifiquement bien. J’ai adoré l’histoire d’adultère entre Gaby et Carlos, qu’elle trompe avec un ado jardinier. Et Qu’il est beau ce John Rowland. Bien entendu, l’intrigue principale autour du suicide de Mary Alice est excellente et l’on ne se doute de rien jusqu’à l’explication finale. Juanita Solis, la mère de Carlos, est une femme forte et trop curieuse, on adore. Elle c’est immiscé dans la vie de Gaby pour notre plus grand bonheur. L’idylle naissante entre Mike et Susan est mignonne à voir, j’ai aimé leur couple dès le début. J’ai également adoré en apprendre plus sur le passé de la famille Young, en particulier Zach, garçon intéressant et surprenant.

Les points négatifs? Très peu de point négatif pour cette première saison. J’ai cependant détesté certains personnages qui m’ont agacé même si leur présence était inévitable George et Eddie. Je n’ai pas apprécié non plus le comportement de Bree face à son mari Rex, Bree est beaucoup trop froide dans cette saison et je pense que c’est la saison ou je l’apprécie le moins. Je n’ai pas aimé le contexte de problème d’argent qu’à subit Carlos et Gaby, je trouve leurs problème financier inintéressant. L’intrigue autour du meurtre de Mme Hubert aurait du être dans une autre saison.

MA NOTE: 17/20

Publicités

Une réflexion sur “Critique, Saison 1 de Desperate Housewives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s