Critique Suburgatory, saison 3


Sans0887 titre 1

CRITIQUE

Et voila, après 3 saisons géniales, cette série a été arrêtée. Et encore, la troisième saison ne compte que 13 malheureux épisodes.

je vais donc être assez rapide pour le sujet, j’ai encore une fois apprécier cette saison. Avec un peu de nostalgie sachant que c’est la dernière qui a été produite. On retrouve toujours Tessa et son cher Papa George, le duo de blonde Dallas & Dalia, toujours aussi perché sur son arbre. La famille Shay ainsi que Malik. Et quelques petits nouveau comme June interprété par Lindsey Shaw (Paige de la célèbre série Pretty Little Liars) et Nora.

Ravie de voir qu’ils ont gardé bon nombre des personnages principaux. Je dois dire que les 2 nouvelles, Nora & June m’ont un peu dérangé. Car oui, je suis une pro Dallas/George et une pro Ryan/Tessa… Cela va de soit bien entendu. Les épisodes sont toujours aussi drôles, bien que l’on tourne un peu en rond par moment et on voit que la série commence à s’essouffler. Mais certains épisodes sont vraiment très bons. La demande en mariage de Malik à Lisa a été magnifique, sans doute la plus belle demande de série que j’ai pu voir. Et le mariage était une réussite. Quoi qu’il en soit, le dernier épisode de la série laisse un petit gout d’amertume. Je ne m’attendais pas à une fin de la sorte et j’ai légèrement été déçu. Je trouve que ses personnages méritaient une fin plus heureuse. Celle-ci est en effet positive, mais trop rapide et bâclée à mon sens…

MA NOTE: 13/20

Publicités

Une réflexion sur “Critique Suburgatory, saison 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s