Critique Hart Of Dixie, Saison 1


La série met en scène Zoé Hart, une jeune New-Yorkaise qui rêve de devenir chirurgien cardiaque, tout comme son père. Malheureusement, elle ne décroche pas le poste tant convoité et se voit contrainte d’accepter une place de médecin généraliste dans la ville côtière de Bluebell en Alabama où certains secrets cachés depuis sa naissance lui sont dévoilés. Elle se rend compte que la ville de Bluebell est très importante pour elle.

Sans titre 1CRITIQUE

J’étais à la recherche d’une nouvelle série assez Girly à débuter, et je suis tomber par hasard sur la synopsis de Hart Of Dixie. Honnêtement, elle ne donne pas très envie à débuter. Mais ayant vu que cette fraiche Rachel Bilson était la protagoniste principale, il me devait d’y jeter un petit coup d’œil pour voir la finalité de cette série. Et résultat? J’en suis littéralement accro.

Premièrement, la jolie ville de Bluebell apporte un calme et une sérénité à la série. Il en va de soit que ça change énormément de toute ces séries jouaient à New-York, Los Angeles ou encore Chicago. Ici, une petite ville d’Alabama, sans gratte-ciel, sans pollution et avec une très petite population. Deuxièmement, les personnages… Il en va de soit que j’adore la personnalité coquette et féminine de Zoé Hart , interprété par Rachel Bilson. Mais mon coup de coeur revient à Wade Kinsella, joué par Wilson Bethel. Au début de la série, je pensais vraiment qu’il allait être le personnage que j’allais le plus détester. Et au fil des épisodes, il c’est révélait être quelqu’un d’attachant, drôle, sincère et prêt à tout pour le cœur de sa bien aimée. Leemon Breeland possède un peu le même profil, une fille que je ne pouvais pas voir au début de la série, mais qui au fil des épisodes m’a attendri. Et puis il y a George Tucker et Lavon Hayes, deux autres personnages principaux mais auquel je n’attache pas à une si grande importance, en particulier George Tucker. Je pensais l’adorer mais au final, je le trouve beaucoup moins attachant et prenant que les autres personnages.

Bien entendu, ce n’est pas une série dont on se souviendra et qui marquera les esprits. Mais le côté simple, naturel et coloré de Hart Of Dixie pourra en attendri plus d’un et les petites histoires d’amour, de guerre et de médecine qui parsème la série pourra convaincre les plus girly d’entre vous. Une première saison réussie, hâte de voir le déroulement de la seconde.

MA NOTE: 15,5/20

Publicités

6 réflexions sur “Critique Hart Of Dixie, Saison 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s