Critique, Dont’ breathe – La maison des ténèbres


don_t_breathe_la_maison_des_tenebres

Pour échapper à la violence de sa mère et sauver sa jeune sœur d’une existence sans avenir, Rocky est prête à tout. Avec ses amis Alex et Money, elle a déjà commis quelques cambriolages, mais rien qui leur rapporte assez pour enfin quitter Détroit. Lorsque le trio entend parler d’un aveugle qui vit en solitaire et garde chez lui une petite fortune, ils préparent ce qu’ils pensent être leur ultime coup. Mais leur victime va se révéler bien plus effrayante, et surtout bien plus dangereuse que ce à quoi ils s’attendaient…

CRITIQUE

On se retrouve devant un énième film d’invasion home, mais qui est pour moi un genre que j’affectionne beaucoup. Ce film est différent des autres car on ne sait réellement pas qui soutenir. D’un côté, un groupe de 3 jeunes, friands de braquage en tout genre pour subvenir à leurs besoin. De l’autre, un un vétéran de guerre qui à perdu la vue ainsi que sa jeune fille dans un accident.

On assiste à une descente au enfer extrêmement bien orchestrée et qui s’enchaîne crescendo. L’excellent Stephen Lang nous glace le sang dans la peau de ce guerrier prêt à tout pour garder sa maison. On oublie carrément qu’il est aveugle tant sa dextérité et sa précision sont bluffantes. Du côté des jeunes, Jane Levy (connue dans Evil Dead et Suburgatory) offre une prestation plutôt convaincante malgré des réactions peu crédibles pour le contexte. De l’autre, Dylan Minnette, un peu moins présent à l’écran face à sa compatriote mais tout de même pas mal.

Venant en à l’histoire, le braquage fait partie intégrante du déroulement, mais le réalisateur à voulut aller plus loin en ajoutant un retournement de situation totalement surprenant auquel je ne m’attendais pas du tout. La mise en scène de cette situation est assez réaliste et le coup de la « seringue » m’a hérissée les poils! Je suis resté sur le cul pour être poli. Quoi qu’il en soit, l’interdiction au mineurs de moins de 16 est quand même poussée et je caractériserait le film plus de thriller que d’horreur !

MA NOTE: 17,5/20

Publicités

4 réflexions sur “Critique, Dont’ breathe – La maison des ténèbres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s