Critique Strangers, Prey at Night


Strangers_Prey_at_Night.jpg

Une famille s’arrête pour la nuit dans un parc de mobile home isolé qui semble complètement désert. Une jeune femme étrange frappe à leur porte…. C’est le début d’une terrible nuit d’horreur : pris pour cible et poursuivis sans relâche par trois tueurs masqués, chacun devra lutter pour sauver sa peau dans un jeu de cache-cache impitoyable.

CRITIQUE

Le 1er opus de la saga Strangers n’avait pas eu la chance de sortir au cinéma! On se rattrape alors sur ce second volet, Prey at night, qui se veut plus sanglant et plus gore…

Ici, fini le Home invasion (qui déferle en grand nombre ces dernières années), mais une chasse à l’homme en plein parc de mobile home et en pleine nuit (évidemment). On suit donc une jeune famille moderne, composée des parents, du frère et de la sœur têtue et m’enfoutiste! L’histoire se met en place assez rapidement et la scène d’intro nous plonge rapidement dans le bain. Scène d’intro qui est d’ailleurs trop courte à mon goût! Le slasher est ici plus dur, plus bourrin et les chansons made in 80th pendant les scènes d’attaques sont devenues une vraie marque de fabrique! On évite ici les Jumpscare et les prises de vues sont vraiment intéressantes (Le tueur qui arrive en arrière plan, les attaquants cachés dans différents recoins et qui surprend très sournoisement les victimes (La scène du tunnel a été une véritable montée de stress).

Au niveau des acteurs, j’ai adoré retrouvée la jeune Bailee Madison, dans le rôle de Kinsey, jeune fille ingrate qui va se révéler être une vraie badasse en cours de métrage. Le père, Martin Henderson est plus que correct dans son rôle de paternel prêt à tout pour ses enfants… La mère et le fils sont pour moi un peu plus en retrait et n’apporte au final pas grand chose au déroulement du massacre. Les tueurs sont une fois de plus stressant, performant et dépourvu d’âme avec des masques à en faire pâlir plus d’un.

Bref, j’ai adoré ce second volet (Plus que le 1er d’ailleurs), le divertissement est présent de la première scène à la dernière, les acteurs sont efficaces et la bande son utilisée est excellente. Petit bémol pour la toute dernière scène qui laisse perplexe et est inutile pour ma part.

 

Publicités