FILMOGRAPHIE DWAYNE JOHNSON + NOTE


blood

Je tiens à préciser que je ne prends en compte que les films ou il fait une longue apparition. Les films ou il n’apparait qu’en guest ne sont pas compter.

  1. Le retour de la momie (2001): ❤❤
  2. Le roi scorpion (2002):X
  3. Bienvenue dans la jungle (2003): X
  4. Tolérance zéro (2004): X
  5. Doom (2005): X
  6. Rédemption (2006): ❤❤❤❤
  7. Southland tales (2007): X
  8. Maxi papa (2008): ❤❤❤❤
  9. Max la menace (2008): X
  10. La montagne ensorcelée (2009): X
  11. Fée malgré lui (2010): ❤❤❤
  12. Very bad cops (2010): X
  13. Encore toi (2010): ❤❤
  14. Faster (2011): X
  15. Fast & Furious 5 (2011): ❤❤❤❤❤
  16. Voyage au centre de la terre 2 (2012): ❤❤❤
  17. Infiltré (2013): X
  18. GI Joe conspiration (2013): X
  19. No pain no gain (2013): X
  20. Fast & Furious 6 (2013): ❤❤❤❤
  21. Empire state (2013): X
  22. Hercule (2014): X
  23. Fast & Furious 7 (2015): ❤❤❤❤❤
  24. San Andreas (2015): ❤❤❤❤❤
  25. Agents presque secrets (2016): X
  26. Fast & Furious 8 (2017): X
  27. Bayatch: Alerte a Malibu (2017): X
  28. Jumanji (2017): X

Santa Clarita Diet, Saison 1


scd

Sheila et Joel sont les parents d’une jeune fille, mais un jour, Sheila va se transformer en zombie et elle devra apprendre à contrôler ses pulsions meurtrières.

CRITIQUE

Les séries Netflix ne me déçoivent jamais. Lorsque j’ai lu la synopsis de cette nouvelle série, celle-ci m’a de suite attirée. Une série d’horreur comique en format 30 minutes est censée convaincre tout amateur du genre horrifique.

La trame principale se met en place très rapidement. Drew Barrymore endosse le rôle de Sheila, jeune femme moderne qui subit une transformation devant les membres de sa famille qui accepte relativement bien la situation. Le père, interprété par Timothy Olyphant est sans doute le personnage le plus drôle et le plus impliqué dans le changement de son épouse. Ravie de retrouver Ricardo Chavira (Carlos de Desperate Housewives), qui a pas mal évolué depuis Wisteria Lane. On termine avec les 2 jeunes de la série, Abby et Eric, respectivement la fille du couple et leur voisin, qui sont pas plus choqués que ça de la transformation de Sheila.  Le second degré est omniprésent dans Santa Clarita Diet et certaines scènes totalement loufoques pourront freinées plus d’une personne non adepte de ce genre d’humour. L’exagération est également un moteur de la série, et les différents personnages en jouent clairement et accentuent encore plus les scènes improbables !

Au niveau de l’histoire, très peu d’incohérence pour le moment et le fait de rapprocher la transformation de Sheila avec d’ancienne culture serbe ouvre tout un champs de possibilité pour la prochaine saison. Les scènes d’attaques sont plutôt réussies et le gore est d’actualité dans quasi tout les épisodes (Bien qu’ils optent pour une certaine justice en tuant les « méchants »). De plus, le fait qu’un épisode dure 30 minutes empêche de nombreuses longueurs inutiles et cela est un énorme point positif pour la série. Je dois tout de même admettre que certaines scènes sont tout de même un peu trop excessives dans le second degré pour moi. De plus, le final de la série nous laisse un peu sur notre faim et l’on répond très peu aux questions que l’on se pose depuis le premier épisode. Espérons que la deuxième saison soit plus explicite. Quoi qu’il en soit, j’ai passé un agréable moment à suivre les péripéties totalement folle de cette famille et il me tarde de voir la prochaine saison.

MA NOTE: 15,5/20