Critique The Lying game


Sans titre 2147Emma et Sutton sont des sœurs jumelles qui ont été séparées à leur naissance. À la différence d’Emma, Sutton a été adoptée par des parents riches et mène une vie idéale. Les deux adolescentes vont temporairement inverser leur place, mais quand il est le moment de retrouver sa vie, Sutton ne vient pas au rendez-vous et Emma doit alors découvrir ce qui lui est arrivé et la vérité sur leur séparation à leur naissance.

CRITIQUE

Je n’étais pas très enchantée de commencer cette série, mais étant donné qu’elle ne possède que 30 épisodes, je me suis tout de même lancée. Et, à ma grande surprise, j’ai vraiment adhéré de suite à l’intrigue de l’histoire. Il faut savoir que Emma & Sutton sont jouées par la même actrice (Alexandra Chando) ce qui rend la chose très compliquée. Elle passe de la petite fille modèle et gentille (Emma), à la peste arrogante et narcissique (Sutton) sans la moindre difficulté. J’ai également été très surprise de retrouvé Charisma Carpenter (Cordelia dans Buffy contre les vampires) au casting, ainsi que Adrian Pasdar (Nathan Petrelli de Heroes) et Blair Redford (Ty dans Switched).  Une composition assez plaisante, avec un casting jeune et frais et des acteurs compétents.

Venant on à l’intrigue de la série. Celle ci se met en place assez rapidement et je dois dire que ça fonctionne plutôt bien, mais uniquement jusqu’à un certains point. Quand les jumelles sont séparés, la série est divertissante, prenante et assez cocasse. Mais lorsque Sutton rentre a nouveau en ville, c’est un peu le foutoir. La saison 1 étant très bonne, la seconde est quant à elle, une véritable catastrophe. Bâclée, des épisodes sans queues ni têtes et un final incompréhensible. Je comprends que la série ayant été arrêté il fallait trouvé une solution, mais celle utilisait n’était clairement pas la bonne. Tout se déroule beaucoup trop vite, les réponses sont servies si rapidement qu’on ne les savoure même pas, les histoires d’amours sont inintéressantes… Bref, une seconde saison avec un gout bien amer. Dommage, car la série débutait sur les chapeaux de roues.

MA NOTE: 16/20 (première saison)

08/20 (deuxième saison)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s