Critique, Cinquante nuances de Grey


couv48394656

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

CRITIQUE

Après toute cette vague autour de ce bouquin (et du film) par la même occasion, je me suis enfin laisser tenter. Premièrement, je dois vous dire que je n’ai pas encore vu le film ayant voulus faire les choses dans l’ordre pour une fois. J’avais tout de même le visage des deux protagonistes ayant vu les différentes bandes annonces et je n’ai donc pas eu de mal à me faire une image de Christian & Anastasia.

Je dois admettre qu’au niveau scène de sexe entre les deux, je m’attendais à pire. Beautiful Bastard est clairement pire et beaucoup de lectrices m’ont affirmer le contraire (peut être est ce moi qui est compris cela comme ça). Quoi qu’il en soit, la relation entre Christian et Ana est troublante, mystérieuse, distante mais tellement absorbante qu’on ne peut qu’être envouté par ses 500 pages et quelques. Les scènes de soumissions sont assez dérangeante, en particulier la dernière mais je dois vous dire que cette relation est pour moi super intéressante. La prude Anastasia et le ténébreux et frois Christian. Une relation entre deux personnages tellement opposés mais qui sont attirés comme deux aimants. Une relation qui avance comme elle régresse, ou l’on ne comprend pas toujours tout et avec beaucoup de complications… et ben j’adore ça! J’ai également apprécié le personne de Kate, une femme forte, indépendante et avec beaucoup de répartie. Il est clair que le personnage de Ana est par moment assez difficile à comprendre dans ses réactions.

Malgré tout, j’ai enchainé les pages à une vitesse fulgurante ceux qui prouve que le livre m’a vraiment attiré. Il me tarde maintenant de voir le film et de lire le Tome 2 par la même occasion.

MA NOTE: 15/20

Publicités

4 réflexions sur “Critique, Cinquante nuances de Grey

  1. Personnellement, j’ai n’ai vraiment pas aimé!! L’histoire est nian nian, les personnages stéréotypés et c’est bourré de répétitions … Je n’ai absolument pas accrochée à l’héroïne pour laquelle je n’ai eu aucune empathie … Je l’ai vite trouvé lassante avec ces questions qu’elle se pose constamment pensant 600 pages …
    Bref, cette saga n’était pas pour moi ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s